News Environment and Territorial Policy
En

Le Gouvernement Basque et la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes offrent leur « pleine participation » à la mise en service de l’autoroute de fret ferroviaire Calais/Jundiz en 2020-2021

2016 June 1
  • Ils appuient la déclaration d’utilité publique pour le projet ferroviaire du Sud-ouest proposée par le Conseil d’État français pour le 8 juin
  • Ana Oregi, Ministre de l’Environnement et de la Politique Territoriale du Gouvernement Basque, et Renaud Lagrave, Vice-président de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, analysent le potentiel intermodal de la plateforme logistique de Jundiz comme terminal de la nouvelle ligne de fret
  • Oregi: « le slogan de Basque Country Logistics, c’est « collaborer pour être compétitif » ; ici, les deux territoires du sud-ouest atlantique européen le convertissent en réalité, l’Aquitaine et Euskadi coopèrent en Europe »

Vitoria Gasteiz 01 06 16

Le Gouvernement Basque et la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes ont offert la pleine participation des deux régions aux mesures qui seront adoptées pour garantir la mise en service de l’autoroute de fret ferroviaire Calais/Jundiz en 2020-2021. La Ministre de l’Environnement et de la Politique Territoriale du Gouvernement Basque, Ana Oregi, et Renaud Lagrave, Vice-président de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, ont analysé ce matin le potentiel intermodal de la plateforme logistique de Jundiz comme terminal de la nouvelle ligne de fret.

 

Accompagnées des responsables de la Chambre de Commerce d’Álava, de la SEA, l’association des entrepreneurs d’Álava, d’Euskotren, du Conseil Territorial d’Álava et de la Municipalité de Vitoria-Gasteiz, les délégations des deux régions atlantiques européennes ont été informées dans le détail de la proposition que représente la plateforme de Jundiz et de sa capacité opérationnelle. Les représentants institutionnels ont manifesté leur soutien à la DUP, la déclaration d’utilité publique proposée par le Conseil d’État français pour le dénommé Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO).

 

Les deux régions européennes mettent également toutes les possibilités de financement à disposition du développement de ce grand projet ferroviaire et montrent leur satisfaction à l’égard de la continuité et de la consolidation de la coopération transfrontalière entre leurs territoires, notamment sous les auspices de l’Eurorégion. Les délégations ont ratifié leur volonté commune, exprimée par le Lehendakari d’Euskadi et le Président de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes le 27 janvier, avec la Commissaire européenne aux Transports, Violeta Bulk, de développer des services dans le cadre d’une mobilité orientée à la combinaison modale durable route-train, de voyageurs comme de marchandises.

 

Corridor Atlantique

La ligne ferroviaire à grande vitesse et en particulier la LGV Tours-Bordeaux, le Grand Projet ferroviaire du Sud-ouest GPSO et la Y basque, font partie des principaux projets européens du Corridor Atlantique et du RTE-T. Le tronçon Tours-Bordeaux de la LGV, où les travaux d’équipements ferroviaires et l’installation des caténaires sont désormais achevés,  sera mis en circulation le 2 juillet  2017 et les deux régions jouent un rôle privilégié dans l’appui et la promotion du bon déroulement du projet d’autoroute ferroviaire : avec des contrats de projets État-Région, des prévisions de réserves financières territoriales et l’accord entre les gouvernements espagnol et basque pour le développement du terminal intermodal de Jundiz, à Vitoria-Gasteiz.

  

La Ministre Ana Oregi a rappelé la rencontre du 28 octobre dernier à Bordeaux, au cours de laquelle le Secrétaire d’État français aux Transports, Alain Vidalies, le Secrétaire d’État espagnol des Infrastructures, Julio Gómez-Pomar, le président de la région Aquitaine, Alain Rousset,  le coordinateur du Corridor Atlantique pour la Commission Européenne, Carlo Secchi, et elle-même, ont analysé la nécessité du développement rapide de l’Autoroute Ferroviaire Atlantique.

 

Plateformes logistiques

Comme l’a souligné Oregi, « ce projet, qui partira de Dourges (Lille) et traversera les Landes pour aboutir à la plateforme logistique de Jundiz (Vitoria-Gasteiz) intègrera le trafic routier de marchandises au trafic ferroviaire et contribuera au développement durable de l’Eurorégion. Les accords résultant de cette réunion du groupe de travail chargé du Corridor Atlantique, organisée à l’initiative de la Commission Européenne, ont fait l’unanimité des assistants et ont été transmis par Alain Vidalies lui-même au Gouvernement français. »

 

Oregi a ajouté que l’intérêt de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes et la collaboration résolue du Gouvernement Basque ont poussé la France à réactiver le développement de ce projet qui s’inscrit dans la stratégie de l’Eurorégion. Un projet qui revêt une importance non seulement pour les deux territoires, mais aussi pour tous les pays et régions de leur environnement. « Le bénéfice, sur le plan social, culturel, économique et du développement durable, ne fait aucun doute. »

 

« Pour le Gouvernement Basque, ce projet est prioritaire et nous avons déjà énormément avancé dans l’aménagement du territoire et l’articulation du terminal logistique à Jundiz. Le slogan que nous utilisons avec la marque Basque Country Logistics, « collaborer pour  être compétitif », se matérialise ici, sur les deux territoires du sud-ouest atlantique, où nous travaillons ensemble pour construire cette ligne. »

 

2 comments
  • Faceless avatar thumb 70
    Something to say?… comment on this news
  • @camaradealava
    2016 June 2

    Comentario de Twitter:
    El Gobierno Vasco y Aquitania-Limousin-Poitou-Charentes reiteran su ofrecimiento para su “plena participación” e... https://t.co/dx37tdWvWU

  • @renaudlagrave
    2016 June 1

    Comentario de Twitter:
    Retour sur notre visite du jour en Euskadi https://t.co/UeU0gO99Tj

Politicians attending the event
(X term 2012 - 2016)
Other guests
  • Jacky Emon, Luc Federman, Julien de Labaca, Gregorio Rojo, Pascal Gómez, Imanol Leza, Ramiro González, Pilar García de Salazar, Gorka Urtaran, Alfredo Maillo, Avelino Fdz. de Quincoces