News Environment and Territorial Policy
En

Aiz vérifie dans le terminal ferroviaire du Boulou les nouveaux modes de transport durables européens

2015 August 4

 

  • Chaque jour, quatre trains transportent des camions et des remorques de Luxembourg à Perpignan, sur 900 km.
  • Le Vice-Ministreaux Transports du Gouvernement Basque et le concessionnaire français Viia étudient la future autoroute ferroviaire atlantique Pas-de-Calais/Vitoria-Gasteiz

 

Le Boulou  04 08 15

Le Vice-Ministre aux Transports du Gouvernement Basque, Antonio Aiz, s’est rendu ce matin dans la commune française du Boulou pour visiter le terminal sud de l’autoroute ferroviaire de la Méditerranée (Luxembourg/Perpignan) qui offre un transport durable pour les trains spéciaux transportant des camions, des remorques ou des marchandises en général sur 900 kilomètres. Le Gouvernement Basque et les autorités françaises des Transports étudient la possibilité d’étendre l’autoroute ferroviaire de l’Atlantique du Pas-de-Calais à la plateforme logistique de Jundiz, à Vitoria-Gasteiz, un projet soutenu par le Ministerio de Fomento (ministère espagnol des travaux publics, des transports et des communications).

 

Le Boulou (El Voló en catalan) se situe en Occitanie, dans la vallée du Tech, à la limite de Rosellón, Vallespir et Albères ; tout proche du col du Perthus, de la muga catalane, de l'autoroute A9 et des grands ports et aéroports des alentours, ce qui en fait un important carrefour de communications.

 

Le Vice-Ministre Aiz a parcouru aujourd’hui ses installations, accompagné de Thierry Leguilloux, président de Viia, société internationale française concessionnaire des principales autoroutes ferroviaires françaises et des plateformes logistiques. Dans cette rencontre étaient également présents le directeur d’Euskotren, Imanol Leza, et les directeurs des infrastructures et des Transports, Almudena Ruiz de Angulo et Marko Boronat.

 

Le terminal du Boulou accueille au minimum trois ou quatre trains chargés de camions et de remorques en provenance du Luxembourg, avec autant de départs en sens inverse. « Comme cela avait été proposé par le Gouvernement Basque, précise Antonio Aiz, depuis le Gouvernement français, le Secrétaire d’état chargé des Transports, Alain Vidalies, estime que l’autoroute ferroviaire de l’atlantique doit répondre au caractère de voie européenne prioritaire. C’est ainsi qu’il a proposé que sa destination soit Vitoria-Gasteiz, la plateforme de Jundiz précisément, ce que soutient également le Ministerio de Fomento ».

 

« Dans le projet d’Autoroute Ferroviaire Atlantique, la région française des Landes compterait des embranchements avant le terminal de Jundiz, dans la région espagnole d'Alava. La nouvelle ligne permettrait de désengorger Biriatou. Tel que conseillé par Vidalies, le Vice-Ministre aux Transports du Gouvernement basque souligne qu'avant toute chose, il est important que le « Y ferroviaire basque » soit opérationnel au plus vite. »

 

 

There are still no comments
  • Faceless avatar thumb 70
    Something to say?… comment on this news
Politicians attending the event
(X term 2012 - 2016)
Other guests
  • Thierry Leguilloux