News Environment and Territorial Policy
En

Oregi warns Brussels of the effects of failing to take action against climate change and calls for joint action by countries and regions

2015 June 5

(et version FR)

Brussels 05 06 15

  • European Green Week 2015, Euskadi joins Quebec, Wales and Rhône-Alpes
  • “If measures are not  taken, we should not be surprised if the sea level on the Basque coast      rises from 29 to 49       centimetres in this century, coupled with receding      beaches and the consequent risk of flooding.”

  • Rising temperatures endanger the future of Quercus robus and Pino radiata

                                                                                                                                       

Regional Minister of the Environment and Territorial Policy of the Basque Government, Ana Oregi, joined representatives from Quebec, Wales and Rhône-Alpes in Brussels this morning in a workshop aimed at studying ways to combat Climate Change.

Oregi called on countries and regions to take coordinated, resolute measures to reduce emissions and to plan productive, socially-sustainable ways to prevent the damage to coastlines like the Basque coast, resulting from sea levels rising from 29 to 49 centimetres. The meeting was part of the Green Week activities at the Basque delegation before the European Commission.

 

Ana Oregi pointed out that: “The work of mitigating and adapting to the effects of climate change must be shared by regions and countries. It must be well planned based on a series of short- medium- and long-term objectives. If measures are not taken, we should not be surprised if the sea level along the Basque coast and the surrounding Cantabrian and Atlantic, rises from 29 to 49 centimetres in this century, coupled with receding beaches and the consequent risk of flooding.”

 

“If all of the countries and regions do not work together,” added Oregi, “the scientific community foresees an 11% reduction of water provisions, anomalous increases in winter crop yields, and with the inevitable rise in temperature, the Quercus robur and Pino radiata will disappear from the Basque territory by 2080, leaving stands of these trees exclusively in northern Europe”. During the international forum in Brussels, the Regional Minister of the Environment and Territorial Policy added that “6.5% of the coastal wetlands and marshes may be negatively affected by the rising sea level”.

 

According to Oregi, “many alarms are going off around the globe but there is also a will on the part of countries and regions, such as Euskadi, to keep the temperature from rising more than 2 degrees by the end of the century. This issue will be dealt with at the Climate Change Conference held in Paris in December and will serve to define the next step for Kyoto.”

 

United Nations

Regional Minister Ana Oregi presented the Basque Climate Change Strategy 2050 to the representatives of Quebec, Wales and Rhône-Alpes.“This plan is important to the future of our country and is in line with the United Nations and the European Union. We know that the other countries and regions present here are doing the same,” said Oregi.

 

“Climate change is one of the greatest challenges faced by all of the world’s regions. For this reason, the Basque Government is moving forward in the new climate scenario, preparing our society and economy to lessen our impact and make the most of opportunities for competitiveness that emerge in this new context,” she explained to the international community working to reduce the effects of global warming.

Bruxelles 05 06 15

  • European Green Week 2015, Euskadi   avec le Québec, le Pays de Galles et Rhône-Alpes

Oregi met en garde, à Bruxelles, sur les effets de la « non-prévention contre le changement climatique » et appelle aux actions conjointes des pays et des régions

  • « Si des mesures ne sont pas   mises en place, il ne serait pas étonnant que les côtes basques  connaissent, plus tard au cours de ce siècle, une élévation du niveau de la mer de 29 à 49 centimètres, accompagnée d’un recul des plages et de l’augmentation du risque d’inondations qui s’ensuivra ».
  • Les espèces d’arbres quercus robur et pino radiata en voie de disparition avec la montée des températures

 

La Conseillère à l’Environnement et à la Politique Territoriale du Gouvernement Basque, Ana Oregi, a participé ce matin à une journée de travail à Bruxelles consacrée à l’étude des actions contre les effets du Changement Climatique avec les représentants des pays et des régions de Québec, le Pays de Galles et Rhône-Alpes. Oregi a appelé les pays et les régions à adopter des mesures coordonnées et décidées en matière de réduction des émissions et de planification des formes de production et sociales afin d’éviter que des côtes comme la côte basque ne soient touchées par une montée du niveau de la mer de 29 à 49 centimètres. La rencontre s’est inscrite dans le cadre des activités de la Green Week dans la délégation basque auprès de la Commission Européenne.

 

Ana Oregi a précisé que « le travail pour atténuer et s’adapter aux effets du changement climatique doit être partagé entre les régions et les pays, bien planifié et divisé en une série d’objectifs à court, moyen et long terme. Si de mesures ne sont pas mises en place, il ne serait pas étonnant que les côtes basques et les environs de la Mer Cantabrique et Atlantique connaissent, plus tard au cours de ce siècle, une élévation du niveau de la mer de 29 à 49 centimètres, accompagnée d’un recul des plages et de l’augmentation du risque d’inondation qui s’ensuivra ».

 

« Si les pays et les régions n’agissons pas conjointement, ajoutait Oregi, la communauté scientifique estime que les apports hydriques seraient réduits de 11%, le rendement des cultures d’hiver augmenterait de façon anormale et les espèces forestières de Quercus robur et pino radiata, en raison de cette augmentation inévitable des températures pour 2080, disparaitraient du sol basque, ce qui limiterait la présence des forêts de ces espèces au nord de l'Europe uniquement ». La Conseillère à l’Environnement et à la Politique Territoriale a également expliqué dans le forum international de Bruxelles que « 6,5% des zones humides côtières et des marais pourraient être touchés de manière négative par la montée du niveau de la mer ».

 

Selon Oregi, « de nombreux signaux d’alerte se sont déclenchés dans la planète entière, mais il y a aussi une volonté de travailler dans les pays et les régions qui, comme Euskadi, voulons éviter que la température de la Planète ne s’élève plus de deux degrés à la fin de ce siècle. C’est sur ce sujet que traitera la Conférence sur le Changement Climatique COP-21 qui se tiendra à Paris et qui pourra définir l’étape post-Kyoto ».

 

Les Nations Unies

La Sailburu Oregi a présenté aux représentants du Québec, du Pays de Galles et de Rhône-Alpes la Stratégie sur le Changement Climatique 2050 du Pays Basque, « un plan important pour l’avenir de notre Pays, en ligne avec ce qui a été marqué par les Nations Unies et par l’Union Européenne, comme le font aussi d’autres pays et régions ici présents ».

 

« Le changement climatique est un des plus grand défis auxquels toutes les régions du monde sont confrontés. C’est pour cette raison que le Gouvernement Basque fait un pas en avant face au nouveau scénario climatique et prépare sa société et son économie en vue de la réduction de son impact et de tirer profit des opportunités de compétitivité générées par ce nouveau contexte », a expliqué Oregi à la communauté internationale qui étudie et travaille à la réduction des effets du réchauffement climatique.

4 comments
  • Faceless avatar thumb 70
    Something to say?… comment on this news
  • @djjacomenorato
    2015 June 5

    Comentario de Twitter:
    Oregi alerta en Bruselas de los efectos de la “no prevención” contra el cambio climático http://t.co/1q6fQIOmJr

  • @CamiladeEpalzaA
    2015 June 5

    Comentario de Twitter:
    Euskadi warns Brussels of the effects of failing to take action against climate change and calls for joint action ... http://t.co/QvUde8hjb3

  • @CamiladeEpalzaA
    2015 June 5

    Comentario de Twitter:
    Oregi alerta en Bruselas de los efectos de la “no prevención” contra el cambio climático y llama a actuaciones c... http://t.co/OtwddUmd4s

  • @CamiladeEpalzaA
    2015 June 5

    Comentario de Twitter:
    Oregik «klima-aldaketari aurrerik ez hartzearen ondorioen» inguruan ohartarazi du Bruselan, eta elkarrekin jardu... http://t.co/G1Dqy9NRUY

Politicians attending the event
(X term 2012 - 2016)
Other guests
  • Michelle Audet